Aller au contenu
Rechercher
Chariot
Il Hijab: la mia battaglia

Le Hijab : mon combat

SalutđŸ€, voici mon histoire :

Tout a commencĂ© parce que je voulais ĂȘtre comme ma mĂšre (qui le portait). J'ai regardĂ© Ă  quel point cela lui allait bien et SURTOUT j'ai regardĂ© Ă  quel point elle l'aimait. Je ne sais pas si vous l'avez dĂ©jĂ  remarquĂ©, mais quand vous voyez qu'une personne aime immensĂ©ment quelque chose, vous commencez Ă  percevoir son amour et, parfois, que quelque chose commence Ă  vous transmettre aussi la BeautĂ© et la PuretĂ© (ce que j'Ă©cris avec une majuscule pour souligner le sens fort que prennent ces mots dans mon contexte). Alors, enfant, je cherchais toutes les excuses possibles pour le porter et sortir avec le voile comme elle, mais Ă©videmment elle ne me le permettait pas parce que j'Ă©tais trop jeune.

Puis, à l'ùge de treize ans, j'ai eu mes rÚgles et je savais trÚs bien ce que cela signifiait : imaginez, comparé à la plupart de mes pairs, j'en étais trÚs heureuse car je savais que je pourrais enfin porter le hijab . Et il en fut ainsi, avec quelques difficultés au début : ma mÚre voulait que j'attende encore un peu, car elle savait trÚs bien que je n'en comprenais pas bien le sens. Elle avait simplement peur que si je l'avais porté sans m'en rendre compte, ce "voile" que j'aimais tant ne me conviendrait plus un jour, étant donné que je voulais le porter pour l'imiter et pour des raisons esthétiques : c'est-à-dire vous comprenez que la motivation était incroyablement futile. Je me souviens encore de comment ça s'est passé, ma mÚre m'a dit : "Ecoute, si tu le mets et l'enlÚves à volonté, c'est pire et tu ne fais que montrer peu de sérieux. Alors attends encore un peu avant de le mettre". J'étais complÚtement convaincu et je lui ai dit :

"Non, je le mets et je ne l'enlĂšve plus jamais ! Et puis, si tu ne me laisses pas le mettre, tu as tort, tu comprends ?!??!!!!".

Bref, maintenant on rit de cette drÎle de réponse, mais ce jour-là je l'ai dit avec beaucoup de conviction et aussi avec beaucoup de colÚre. Du coup, j'ai enfin mis le voile et j'ai passé tout l'été avec, trÚs heureuse !

Mais l'histoire ne s'arrĂȘte pas lĂ , car petit Ă  petit la rentrĂ©e scolaire a commencĂ© Ă  approcher et aucun de mes camarades de classe n'Ă©tait au courant de ma dĂ©cision (du moins c'est ce que je pensais, car j'avais publiĂ© une photo sur Instagram avec le hijab, ce qu'ils avaient visiblement vu et donc forcĂ©ment ils avaient compris. Mais, dans ma tĂȘte, ils ne savaient pas pourquoi je trouvais la photo trop "flou" pour la comprendre ni mĂȘme qu'ils avaient pu penser que j'avais mis c'Ă©tait juste pour la photo), et mĂȘme les professeurs ne le savaient pas, alors j'ai commencĂ© Ă  me sentir un peu anxieux et peut-ĂȘtre mĂȘme un peu excitĂ© , parce que l'Ă©vĂ©nement et le doute sur la rĂ©action m'ont trop Ă©mu. Une anxiĂ©tĂ© et tout un mĂ©lange d'Ă©motions qui augmentaient Ă  mesure que le premier jour d'Ă©cole approchait.

Ce jour est arrivĂ©, et ce matin-lĂ  je tremblais d'excitation ; ma mĂšre m'a Ă©videmment accompagnĂ© et a essayĂ© de m'encourager en me disant "Tu es parfait comme tu es et tout ira bien, tu les connais et ils te connaissent, n'aie pas peurđŸ€".

Au portail nous nous sommes sĂ©parĂ©s et je me suis dirigĂ© vers mes amis, le cƓur battant (j'Ă©tais un peu en tachycardie), et lĂ  je les ai vus, ils sont immĂ©diatement venus vers moi et m'ont dit

"Je savais que tu le mettrais, j'ai vu la photo sur Instagram"

ou

"TU SAIS QUE AVEC LE VOILE TU RESSEMBLE BEAUCOUP À TA MAMAN",

Ils m'ont aussi fait un compliment "ÇA LOOKS LIKE YOU SAIđŸ€" et je me suis vraiment beaucoup calmĂ© . Ensuite, nous nous sommes dirigĂ©s vers le portail et j'ai vu ma mĂšre (avec un de ses amis) qui me souriait et me faisait signe. Cependant, nous avons dĂ» entrer dans la salle de classe et lĂ  l'anxiĂ©tĂ© a recommencĂ© (parce que les autres ne m'avaient pas encore vu) et, par consĂ©quent, j'ai dĂ©cidĂ© d'entrer en dernier, mais dĂšs que ma professeur m'a vu, elle m'a dit avec un sourire "Viens Allez, chĂ©rie, entređŸ€" , et ce doux sourire m'a non seulement rĂ©chauffĂ© le cƓur, mais m'a aussi dĂ©tendu. Et puis j'ai passĂ© le reste de la journĂ©e en toute tranquillitĂ©, car j'ai rĂ©alisĂ© qu'en fait,

Avec ou sans voile, absolument rien n'avait changĂ©, j'Ă©tais toujours la mĂȘme et c'Ă©tait comme ça pour elles aussi.

Maintenant, honnĂȘtement, je m'en fous de ce que les gens en pensent (car nous vivons dans une sociĂ©tĂ© qui vous juge pour chaque choix que vous faites , surtout si une femme fait certains choix ), mais Ă  cet Ăąge-lĂ , j'Ă©tais plus sensible Ă  ces questions de sociĂ©tĂ© et donc, Ă  l'approche de la rentrĂ©e scolaire, je me sentais un peu paranoĂŻaque.

Une fois rentré chez moi, j'étais trÚs heureux et j'ai tout raconté à ma mÚre, qui avait déjà tout compris lorsqu'elle m'a vu trÚs calme au portail, parmi mes amis. Puis, en plaisantant, il ajouta :

"Tu sais, je pensais que tu allais le sortir derriÚre une voiture, étant donné toute l'anxiété que tu ressentais."

Cela m'a vraiment fait rire, en plus de me sentir vraiment "dur" de ne pas l'avoir fait, parce que j'Ă©tais vraiment anxieux hahah.

Puis papa m'a appelĂ© (qui n'Ă©tait pas Ă  la maison Ă  l'Ă©poque) pour savoir comment ça s'Ă©tait passĂ© et je lui ai tout racontĂ© (Ă  sa voix je devinais qu'il Ă©tait trĂšs heureux pour moi). Mon pĂšre n'a jamais influencĂ© ma dĂ©cision , je me souviens seulement que ma mĂšre (le jour oĂč j'ai dĂ©finitivement voulu porter le voile) est allĂ©e dans sa chambre et le lui a dit et il n'a rĂ©pondu que par un simple "D'accord" . Quand il m'a vu quitter la maison avec le hijab, il m'a juste fait un baiser sur le front et a dit "MashAllah".

Le voile commençait donc à faire partie de moi, il délimitait ma personne en tous sens ; par conséquent, il devenait vital pour moi d'en comprendre le sens , je voulais savourer non seulement son esthétique (dont je suis toujours amoureux), mais aussi son contenu, qui est la chose la plus importante (ce que ma mÚre voulait que je comprenne depuis commencer). De plus, on me posait constamment des questions et j'ai toujours voulu donner la meilleure réponse possible (pour qu'ils puissent ressentir l'amour que je ressentais, tout comme je ressentais celui de maman quand j'étais petite).

Cependant, j'ai aussi rĂ©alisĂ© que parfois il ne suffit pas de dire "Je ne le fais que pour Dieu", car tout le monde ne peut pas comprendre ce lien trĂšs particulier (surtout si vous ĂȘtes athĂ©e) et, par consĂ©quent, j'ai commencĂ© Ă  lire davantage et plus. ; J'ai dĂ©couvert que derriĂšre le hijab (mĂȘme si pour certaines ce n'est qu'un morceau de tissu) il y a plus d'une motivation, mais aprĂšs tout, si Dieu lui-mĂȘme l'a choisi pour nous les femmes, alors ce ne peut ĂȘtre que la meilleure. vĂȘtements possibles. Lorsque vous comprenez aussi sa profondeur, sa signification, cela devient la plus belle partie de vous, en quelque sorte.

"Cela fait partie de moi ou plutĂŽt CECI EST CE QUE JE SUIS".đŸ€

À toutes les filles qui veulent porter le voile, je dis simplement de ne pas se soucier du jugement des autres, car, comme je l'ai Ă©galement Ă©crit plus haut, rien ne conviendra jamais aux gens. Nous devons cesser d’essayer de nous rendre parfaits aux yeux des autres, car les « autres » sont comme nous, des personnes d’une infinie fragilitĂ©, avec des idĂ©es et des façons de penser infinies. On ne peut pas passer sa vie Ă  plaire Ă  tout le monde.

Nous devons plutĂŽt essayer de viser plus haut, pour rendre heureux celui qui nous a crĂ©Ă©, car il est le seul qui ne nous abandonnera jamais, pour le meilleur ou pour le pire. Et je vous assure qu’en faisant cela, nous nous ferons Ă©galement plaisir.

Pour ceux qui veulent mais ne peuvent pas pour diverses raisons, je dis seulement que nous devons ĂȘtre patients et qu'Allah sait ce qu'il y a dans nos cƓurs.

Voulez-vous entrer en contact avec cette fille? Vous pouvez la contacter sur Instagram →Belkxisa

Êtes-vous prĂȘt Ă  partager votre histoire sur la façon dont vous avez dĂ©cidĂ© de porter le hijab ?

Votre témoignage pourrait aider les filles qui envisagent l'idée de porter le Hijab , en leur offrant un point de vue authentique et réel. En plus, ils pourraient aussi bien promouvoir une plus grande compréhension et acceptation au sein de nos communautés et de la société dans son ensemble .

Nous sommes curieux de l'entendre, écrivez-le-nous maintenant sur WhatsApp ---> 331 906 3774 ou par email à info@HijabParadise.com

La photo jointe à cette histoire est abstraite et ne représente pas l'auteur de l'histoire.



Laissez un commentaire

Erreur Nom requis.
Erreur
Erreur Commentaire requis.

Tous les champs sont requis.